Portail Informatique + amitiés & humours de 7 à 77 ans & ad vitam eternam
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les dessous des comparateurs de prix

Aller en bas 
AuteurMessage
Pile
Noble Sage
Noble Sage
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13672
Age : 72
Localisation : Versailles
Pays : France
sangliers : 16689
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Les dessous des comparateurs de prix   Mer 19 Fév - 19:10

Source : Que Choisir - 12 février 2014

Gaz et électricité
Les dessous des comparateurs de prix

Acheter son fioul sur Internet n’est pas toujours une bonne opération, comme l’a démontré Que Choisir en décembre dernier. Peut-on, en revanche, faire confiance aux sites qui comparent les prix du gaz et de l’électricité ?
Comparateur prix gaz et électricité

Seul vrai comparateur : celui du Médiateur ­national de l’énergie.

Comparer les prix sur Internet avant d’acheter devient presque un réflexe. Du coup, les comparateurs ont fleuri, y compris pour les tarifs du gaz et de l’électricité. Leur point commun ? Ils disent tous recommander l’opérateur le moins cher. Vrai ou faux ? Que Choisir s’est prêté au jeu en cherchant un fournisseur de gaz pour un logement situé à Caen, dans le Calvados, et un fournisseur d’électricité pour une maison construite à Dijon, en Côte-d’Or. Nous avons évalué les résultats (1) en les comparant à ceux du site officiel www.energie-info.fr, mis en place et géré par les services du Médiateur national de l’énergie.

Il y a moins d’enjeux sur les comparateurs des tarifs de l’électricité que sur ceux du gaz, les écarts de prix sont moindres d’un fournisseur alternatif à l’autre. Heureusement d’ailleurs, car on ne peut pas compter sur la fiabilité des comparateurs pour faire son choix, ils donnent des montants et des classements assez variables ! Dans son récent rapport sur les marchés de détail, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) souligne qu’en septembre 2013 un consommateur pouvait tout au plus gagner 3 % en choisissant une offre alternative au tarif réglementé EDF sur un tarif de base, et 4 % sur un tarif heures pleines/heures creuses. Ça s’est un peu amélioré depuis, avec un écart de 5 % sur les simulations que nous avons faites à Dijon. C’est Direct Énergie qui offre les meilleurs tarifs, mais Proxelia le talonne de près. Pour un abonnement de 6 kVA et une consommation réputée moyenne, c’est respectivement 429 € et 434 € par an, contre un tarif réglementé EDF à 452 €. Pour une tarification heures pleines/heures creuses avec un abonnement de 9 kVA, la facture s’élève à 1 125 € chez Direct Énergie, elle est à 1 144 € chez Proxelia, et de 1 190 € en tarif réglementé chez EDF.
Pour le gaz : aucune trace du moins cher

La situation est différente pour le gaz naturel car, sans parler du tarif très intéressant (- 15,5 % sur le kWh) que l’UFC-Que Choisir a pu négocier pour les consommateurs qui ont souscrit dans le cadre de l’opération « Gaz moins cher ensemble », le fournisseur belge Lampiris propose des offres à - 12 %. Il existe des écarts significatifs sur ce marché, on attend évidemment que les comparateurs les mettent en évidence. Mais ça commence mal, les comparateurs ne sont pas tous d’accord. A priori, quel que soit le site, le fournisseur Lampiris, qui facture les 17 000 kWh de gaz au meilleur prix, devrait sortir en tête du palmarès. Or, ce n’est pas le cas. Sur energiemoinschere.com, qui se présente comme « le premier comparateur de fourniture d’énergie sur Internet » et qui promet « les meilleures offres du moment », on ne trouve aucune trace du plus compétitif. La meilleure offre présentée est celle de Direct Énergie, alors que le moins cher est Lampiris. Pourtant, energiemoinschere fait comme s’il n’existait pas. Un site a priori bien mal renseigné, à moins qu’il n’ait de bonnes raisons de fournir une information biaisée.

Sur jechange.fr, c’est encore pire. Bien que le site ait pour slogan « on gagne toujours à comparer », le nombre de propositions est réduit à la portion congrue. Hormis GDF Suez et son tarif réglementé, il ne connaît que deux fournisseurs de gaz, Eni et Direct Énergie. C’est un peu mince, d’autant qu’il affirme fournir « la liste des fournisseurs qui concurrencent les offres de GDF »… en oubliant Lampiris, Antargaz et Alterna ! Une telle méconnaissance du marché, c’est louche.
Un choix très sélectif

Avec le comparateur Selectra et tous ses comparateurs clonés (voir encadré) qui donnent l’illusion d’une vraie concurrence, ça ne va pas mieux. Les internautes qui consultent le palmarès disponible sur les pages d’accueil font une mauvaise affaire. Tous proposent la même sélection avec Eni, qui offrirait « le gaz naturel garanti toujours moins cher que les tarifs réglementés », et Direct Énergie, « la référence du low cost électricité et gaz », face à GDF Suez avec la mention « le choix de millions de Français malgré des prix peu compétitifs ». C’est ce qu’on appelle un choix très sélectif. A priori, le panorama est plus sérieux quand on se lance dans une recherche détaillée. Tous les fournisseurs sont cités et ils sont classés dans le bon ordre, du moins cher au plus cher, avec Lampiris en tête de liste. Mais la surprise est de taille quand on compose le numéro d’appel pour souscrire. On tombe sur une plateforme multi-énergies qui dit mal connaître Lampiris et doute de la validité de son offre à - 12 %. Rien de grave pourtant, nous explique-t-on, « nous avons deux fournisseurs qui ont un très bon service client et de bons tarifs, Eni pour le gaz, et Direct Énergie pour les deux énergies ». La boucle est bouclée, même en passant par la liste détaillée qui répertorie tous les fournisseurs, les sites renvoient sur les deux favoris de leur palmarès, pas sur le moins cher. Car, en dépit de leurs promesses, les comparateurs ne cherchent nullement à faire bénéficier le consommateur de la meilleure offre du marché. Leur seul objectif, c’est de l’orienter vers les fournisseurs partenaires, qui les rémunèrent au mieux quand ils leur apportent un nouveau client. Pour le coup, reconnaissons à jechange.fr un certain souci de transpa­rence. C’est loin d’être immédiat, mais en cherchant bien sur le site (dans « partenaires »), on apprend comment il se finance : « jechange.fr touche une rémunération d’intermédiaire qui est prise sur la marge du fournisseur (…). Par souci de transparence, nous indiquons ceux qui nous rémunèrent et les autres que nous avons intégrés à notre comparateur pour vous permettre de mieux choisir. » Sur les 17 fournisseurs d’énergie discrètement cités, seulement trois ont accepté de payer le site, ce sont Direct Énergie, Eni et GDF Suez, et ce sont les trois seuls qu’on trouve dans les meilleures offres du comparateur gaz ! Les concurrents de jechange.fr n’ont pas ce souci de transparence mais ils fonctionnent tous sur le même principe. Ils démarchent les fournisseurs d’énergie et s’engagent à leur apporter de nouveaux clients en échange d’une rémunération. Plus son montant est élevé, plus le site renvoie les internautes vers le généreux fournisseur. D’après nos informations, les commissions peuvent s’élever à 100, voire 110 € par contrat de gaz apporté.
L’internaute est trompé

Bref, hormis le site officiel www.energie-info.fr, il n’existe aucun vrai comparateur des prix de l’énergie. Ce terme est usurpé, il s’agit, en fait, de négociants en contrats, d’intermédiaires qui jouent les rabatteurs auprès des internautes. Tous ces sites sont biaisés, ils abusent de la confiance des consommateurs. À deux reprises, la Cour de cassation a condamné des sites comparateurs de prix pour « pratique commerciale déloyale et trompeuse » parce qu’ils ne s’annonçaient pas comme des sites publicitaires, soulignant qu’ainsi le consommateur ne dispose pas de critères objectifs de choix. Ces arrêts n’ont malheureusement pas découragé les comparateurs gaz et électricité. Une clarification des dénominations autorisées s’impose.
Selectra : une société pour plusieurs sites
Selectra

Selectra.info, Energie-reduc.com, Prix-gaz.fr et Fournisseurs-gaz.com sont tous les quatre des sites de Web Énergie Selectra. Identiques, ils offrent le même palmarès et renvoient sur le même numéro d’appel, qui tous deux assurent la promotion d’Eni et de Direct Énergie.
À noter. Kelwatt.fr et Fournisseurs-electricite.com sont aussi des sites de Web Énergie Selectra. Spécialisés dans l’électricité, ils donnent le même palmarès gaz, avec Eni et Direct Énergie sur le podium.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les dessous des comparateurs de prix
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Costco / protege-dessous (plus disponible)
» Bon prix? bon ordinateur?
» HTC One mini : prix et disponibilité
» Prix bbox fibre classique
» Prix préférentiel mobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE VILLAGE DES GAULOIS :: Au Village on discute de tout et de rien ,en toute bonne entente :: Tutti Quanti-
Sauter vers: